Histoire de Rojo en si♭

Une Compagnie 

Créée en 2008 par Katiuska LM , Rojo en SIb, est une association Fanco- Belga ayant pour objectif l’apprentissage des langues française et espagnole à travers le spectacle vivant (le théâtre et le cinéma). Katiuska LM entreprend d’explorer ces moyens d’expression comme des outils de transmission des langues et des cultures.

L’association réunit des professionnels de la scène soucieux de défendre leur place d’artistes et de citoyens du monde. Ensemble, ils créent à chaque saison un spectacle d’auteur contemporain, privilégiant les formes où se conjuguent théâtre et langues.

L’association produit également de nombreuses créations appelées “lectures publiques” ainsi que des ateliers et stages de formation dans différentes structures : maisons d’arrêt, écoles et universités, centres sociaux, collectivités territoriales, entreprises… Ces interventions permettent de construire et de fidéliser un public nouveau, peu coutumier des salles de théâtre.

Rojo en si

Aujourd’hui, l’association s’est déplacée à Bruxelles et s’est transformée en Rojo en si. Le projet s’agrandit. Il défend un théâtre d’auteurs, un théâtre d’acteurs, un théâtre multidisciplinaire, multigénérationnel, plurilingue, pour et avec les citoyens.

Rojo en sitire son nom de la fameuse escale de musique créée à partir des couleurs synesthésiques perçues par le compositeur Alexander Scriabin

L’association Rojo en sicherche dans sa mélodie une harmonie entre l’apprentissage des langues et du théâtre. Sa tonalité fonctionne à partir des modalités sensorielles (du langage) et artistiques (de l’expression corporelle et audiovisuelle)

Katiuska Landaeta – Metteuse en scène

C’est dans le Venezuela du 2005 que Katiuska a réalisé ses premières aventures de théâtre forum et de théâtre communautaire dans des favelas du Venezuela. Elle avait conçu un programme pour sensibiliser les jeunes au rêve et à la fiction. Et ainsi créer la possibilité de sortir de leurs situations difficiles et oppressantes.

Quelques années plus tard, l’aventure l’aventure de la Vénézuélienne appelée “Salto Arte » commence à voir le jour. Salto Arte naît en 2008 et a réalisé des expositions d’artistes en difficultés en exposant des arts plastiques et de courtes scènes de théâtre dans les cafés, les restaurants et dans les couloirs d’instituts de langues.

En arrivant à Paris en 2011, Katiuska à l’idée de créer un espace pour parler sa langue natale avec d’autres, grâce au théâtre. Elle décide alors de créer des ateliers de théâtre en espagnol à Paris et de poursuivre ses études en théâtre, cinéma et langues en français. Ce sont ces premiers camarades à l’université et aux conservatoires à Paris qui figureront comme  les premier alumni

Plus tard, à Marseille, elle crée des méthodes en s’inspirant d’autres méthodes qui visent les langues espagnol et français comme moteur d’apprentissage et le théâtre comme moyen d’apprendre.

Elle va mettre en place un échange de récits avec des comédiens locaux et des apprenants en langues ou tout le monde qui participe aux atelier pouvais associer ou confronter leurs idées, créant ainsi des alternatives à mettre en action afin de changer leur situation.