Ateliers de lecture à voix haute: Français & Espagnol

Atelier de LECTURE à voix haute.

Français & Espagnol.

L’atelier de lecture à voix haute est ouvert à tous, débutants ou non, de langue maternelle française ou pas, afin de s’initier ou de se perfectionner dans l’art de lire à haute voix. Cet atelier permet à la fois d’aborder les questions techniques de la lecture à voix haute (sens, respiration, rythme, phrasé, musicalité…) mais aussi de partager avec les autres participants son goût pour la littérature, de découvrir des textes ou des auteurs.

Les séances débutent par un échauffement physique et vocal, un travail sur la respiration et la voix. Chaque participant vient avec un ou deux textes de son choix. Durant la séance, des extraits de ces textes sont lus, une ou plusieurs fois. Ils font l’objet de commentaires de la part de l’animateur de l’atelier. Ces commentaires viennent éclairer le lecteur sur la perception de sa lecture.


Objectifs:

Il s’agit bien d’apprendre à l’élève à maitriser un panel de stratégies de lecture à affiner et étoffer tout au long de sa vie.

Une fois que l’apprenant lit de manière fluide, des stratégies, comme établir des liens entre le texte et son vécu, anticiper la suite, interpréter l’implicite du texte, le résumer, etc. seront abordées de manière explicite.

Avantages :

  • Enseignement explicite et fonctionnel de la lecture en espagnol & français;
  • possibilité de travailler sur des textes authentiques, sur des albums de littérature renforçant la motivation par leur côté affectif ;
  • liberté pédagogique de l’enseignant, qui n’est pas coincé par un canevas imposé par un manuel ;
  • lire et écrire sont envisagés conjointement, ce qui renforce l’apprentissage de ces deux compétences.

Notre méthode en bref:

  • Discuter avec les participant pour qu’ils sachent ce qu’est “lire”, et enrichir leur vocabulaire pour favoriser l’apprentissage de la lecture.
  • renforcer la conscience phonémique. l’élève devrait pouvoir décomposer un mot entendu en ses phonèmes successifs ;
  • lier lecture et écriture (qui concrétise les rapports entre l’oral et l’écrit). Copies et dictées ne suffisent pas, il faut faire produire très tôt aux enfants de petites phrases libres ou imitant une structure donnée.

Matériel et supports d’apprentissage :

  • pour faciliter les productions écrites, créer progressivement une banque de mots affichée en classe, organisée de façon thématique ou alphabétique. Décomposer chaque mot en syllabes, en observer l’orthographe… Les mots-outils, fréquents et souvent difficiles, sont à y inclure en priorité. Chaque personne peut aussi avoir une « boite à mots » dont il personnalisera le contenu de façon affective ;
  • choisir des types de textes variés : narratifs, informatifs… ;
  • proposer divers exercices de composition et de variation de mots et syllabes à l’aide de lettres à manipuler, plus concrètes et mobilisant la mémoire kinesthésique ;
  • créer des jeux de lecture pour rendre l’apprentissage plus motivant donc plus efficace ;
  • Se familiariser aux variations d’écriture (manuscrite, imprimée…).

Tous ceux qui errent ne sont pas perdus.

J. R. R. TOLKIEN

À propos de nous

Rojo en si♭ est une association de mise en pratique des langues et des droits des femmes et des enfants par les arts.

En savoir plus à notre sujet

Contactez-nous

Rendez-nous visite

Chaussée d’ Ixelles, 1050
Bruxelles