« Œdipe « 

Oedipe Roi – Tragédie de Sophocle

Le Mythe et son fondement

Le mythe est une construction imaginaire, une légende, dont l’existence repose sur un fondements explicatif: en tant que science des 1ers âges, elle tente d’expliquer les phénomènes de la nature, ce que les hommes voient autour d’eux et ne savent expliquer. Il est avant tout une tentative de répondre à une question, à un problème, de représenter une réalité incompréhensible.

Ex: Zeus = foudre =tonnerre. (Aujourd’hui encore, c’est ainsi que l’on représente un Dieu créateur tout-puissant).

Le mythe existe aussi en tant que littérature récréative, que l’on transmet de génération en génération, le déformant ainsi au gré des récits.

Culture de tradition orale, on ne peut leur assigner un auteur. (ex- les « mythes » platoniciens, qui sont en fait des allégories). Le mythe n’est pas réductible à une explication rationnelle, et concerne toujours des êtres imaginaires.

C’est vers 430 av JC que Sophocle s’empare de l’histoire d’Oedipe pour en faire le héros de sa tragédie.

Le Récit

Laïos– Roi de Thèbes- épouse Jocaste

Oracle de Delphes= prétresse de Delphes, qui manifeste la vérité du dieu Apollon, est au centre du récit. Toute prédiction se réalise, tenter d’y échapper est futile: elle représente le fatum de l’homme.

Elle révèle à Laïos qu’il mourra de la main de son fils. Pour tenter de faire mentir cette prédiction, ce dernier abandonne son fils Oedipe sur la montage. L’enfant est recueilli par des bergers, et sera adopté par Polybe, roi de Corinthe et sa femme, qu’il prendra pour ses vrais parents.

Laïos sera bien tué, mais de la main d’un homme qu’il prenait pour un étranger…

La ville de Thèbes était alors en proie à la férocité du Sphinx et l’affaire ne fut jamais élucidée. Monstre terrifiant, à demi-ailé avec le corps d’un lion et la tête d’une femme, il dévorait les voyageurs à l’entrée de la ville quand ils ne connaissaient pas la réponse à ses énigmes. La ville fut fermée et la famine menaçait.

Un autre oracle a annoncé à Oedipe qu’il tuera un jour son père (qui est donc pour lui, Polybe). Pour y échapper, il fuit sa contrée et entame une vie d’errance. N’ayant rien à perdre, il affronte le Sphinx et répond à son énigme. Le monstre se tue, et Oedipe est accueilli avec ferveur par les Thébains qui le font roi. Il épouse donc naturellement Jocaste, qui est sa mère. Ils vécurent longtemps heureux, et eurent 2 fils et 2 filles.

Quand ses 2 fils devinrent adultes, la cité fut ravagée par la peste. Oedipe se considère comme le père de sa cité et en souffrit jusque dans sa chair. Il réagit énergiquement, et charge Créon, frère de sa femme, de se rendre à Delphes implorer l’aide du dieu Apollon. La pièce de Sophocle commence à ce moment précis.

Au 1er abord, la pièce de Sophocle nous raconte que l’on ne peut d’élèver contre sa destinée.  Oedipe est aussi l’image du déracinement, de l’isolement, des choix que l’on fait et qui déterminent toute une vie. Il y a beaucoup de responsabilité personnelle dans la vie d’Oedipe.

Et si Oedipe n’avait jamais quitté Corinthe?

S’il avait cherché à connaître son histoire?

Par Pauline Noudel

La pièce d’Œdipe Roi
suivie de cette  vidéo pour la prononciation. https://www.youtube.com/watch?v=lv8LBtRoI7o.